Dans les vitrines de la BnL : Voyage à travers les différents Carnavals célébrés dans le monde


La BnL invite ses usagers à découvrir sa collection de documents sur le thème du Carnaval.

Le Carnaval, fête non reconnue par l'Eglise connaît des dates variables de début mais une date de fin fixe qui correspond à la tombée de la nuit de mardi gras.  Il faut savoir que sous l'empire Romain, il existait déjà une grande fête de Carnaval nommée " les Saturnales " qui se déroulait entre le 17 et le 25 décembre.  Le peuple marquait par des réjouissances le solstice d'hiver. Ces fêtes avaient pour but de redonner courage et espoir au peuple effrayé par les sols gelés, l'absence de vie et l'obscurité. 

Les célébrations à travers le monde:

Le Carnaval de Venise apparu au XIe siècle, a été institutionnalisé et « codifié » durant la Renaissance. En 1094, il fut autorisé par le doge Vital Faliero de Doni. Il a été longtemps célébré entre l'Épiphanie et le Carême et il alla même jusqu'à s'étendre au XVIIIe siècle à Venise pendant plusieurs mois de l'année, en hiver, en mai-juin et à l'automne. Aujourd’hui, il dure les 10 jours précédant le mercredi des Cendres. Le but premier du Carnaval de Venise était d’abolir les contraintes sociales habituelles. Le riche devenait pauvre et vice versa, les personnes qui se connaissaient bénéficiaient du privilège de ne plus avoir à se saluer grâce à l'incognito. Le port du costume permettait une liberté inconnue pendant le reste de l'année, les individus pouvaient transgresser certaines règles sans se faire reconnaître. C’est à partir du XVIIe siècle, à l'époque baroque, que le mythe du Carnaval de Venise s’est répandu dans toute l'Europe, et c'est l'image du XVIIIe siècle qui nous est la plus familière grâce aux tableaux de Canaletto, Guardi, Pietro Longhi et Tiepolo. En 1797, avec l'arrivée des troupes du Directoire dirigées par Napoléon Bonaparte, la tradition fut interrompue pour éviter des troubles au sein de la population, en effet Napoléon avait peur de la force révolutionnaire (subversive) des masques. Quelque temps après, les Autrichiens réhabilitèrent peu à peu la fête. Bibliogr.: Reato (Danilo), Histoire du Carnaval de Venise (Réservation en ligne)
 
Le Carnaval en Allemagne est la plus grande fête païenne de l'année, ceci depuis la nuit des temps. Des différences profondes existent dans la manière de fêter le Carnaval. On peut distinguer principalement trois Carnavals: le Carnaval alémanique, le Carnaval bavarois et le Carnaval rhénan.

Le Carnaval de Binche est un des plus anciens Carnavals de Belgique. Il a été reconnu en 2003, par l'UNESCO comme chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité. Les festivités se déroulent en deux parties : le Carnaval proprement dit et l'avant-Carnaval, temps des « soumonces ». Le Carnaval commence 49 jours avant Pâques et les soumonces six semaines avant les trois « jours gras ».
Le Carnaval « de type binchois » se célèbre dans toute la Région du Centre, mais c'est à Binche qu'il demeure le plus codifié et le plus traditionnel. Les personnages principaux en sont les Gilles, qui dansent au son des airs traditionnels du Carnaval, sons qui sont joués par une petite fanfare composée de cuivres, de tambours et d'une grosse caisse. Les Gilles binchois ne sortent que le Mardi-Gras et doivent respecter certaines coutumes (ne pas se déplacer sans l'accompagnement d'au minimum un joueur de tambour, ne pas s'assoir en public, ne jamais être saoul, être obligatoirement Binchois d'origine...).  Les premières traces écrites de ce Carnaval remontent en 1394, les festivités correspondant alors au début du carême. Le port du masque est interdit sous le régime napoléonien, aussi voit-on apparaître dans les textes en 1795, le Gille, personnage masqué.
http://www.Carnavaldebinche.be/accueil.html
 
Le Carnaval en France connaît son haut-lieu à Nice. Toutefois, Dunkerque a la plus large saison de Carnaval. Nantes est en train de devenir le 2ème Carnaval en France. Paris a le plus de Carnavals, mais aucun n'a repris la stature du Carnaval du Paris du début du 20e siècle. Le Carnaval de l'élite française, réalisée à l'étranger pour les colonies à esclaves, a inspiré les grands costumes du Nouveau Monde.
 
Le Carnaval au Luxembourg: tout comme leurs voisins, les Luxembourgeois célèbrent le Carnaval, qui se déroule traditionnellement du 2 février (Liichtmëssdag ou jour de la Chandeleur) au mercredi des Cendres (Aschermëttwoch, début mars). Au cours de ces cinq semaines, et notamment le Fuessonnden (dimanche de Carnaval) et le Fuesméinden (lundi de Carnaval), les associations luxembourgeoises organisent une multitude de bals masqués, cortèges et cavalcades pour petits et grands. Les cavalcades les plus connues sont celles de Diekirch, Schifflange, Esch-sur-Alzette, Remich et Pétange. Une cavalcade pour enfants a lieu à Kayl. Trois autres localités sont particulièrement connues comme rendez-vous des "fous" grâce à leurs bals masqués: Echternach, Vianden et Wormeldange.

Singularité en Angleterre, le Carnaval de Notting Hill se déroule le week-end précédant le dernier lundi d'août, le dimanche et le lundi (férié au Royaume-Uni), dans le quartier de Notting Hill à Londres.
Ce Carnaval fut initié par les immigrés de couleur issus des Caraïbes, en particulier de Trinidad, qui représentent une forte proportion de la population du quartier. La première édition eut lieu en 1959.
http://www.thenottinghillcarnival.com/

Aux Etats-Unis
, en Louisiane, les festivités de Mardi Gras débutent le 6 janvier (jour de l'Épiphanie) et durent jusqu'au jour de Mardi Gras. Le Mardi Gras fut introduit en Louisiane par les premiers colons français. La première source qui mentionne cette fête remonte à 1699. 
Ce n’est qu’en 1909, que les citoyens noirs de la Nouvelle-Orléans participent au Carnaval, jusque-là réservé aux citoyens blancs. Il s’agit de la parade Zulu avec à sa tête le roi Zulu. En 1916, le «Zulu Social Aid and Pleasure Club» vit le jour et se dota d’une mission sociale. Sa participation au Carnaval ne fut pas appréciée par les blancs et dans les années soixante subit d’énormes pressions sociales par les défenseurs des droits civils.
En 1973, Roy E. Glapion, Jr., président Zulu de 1973–1988, a commencé à recruter des professionnels, éducateurs et hommes d'affaires respectés de diverses origines ethniques, faisant ainsi du Zulu la première organisation de Carnaval à pratiquer l’intégration raciale. Chaque parade du Mardi Gras a son histoire et son thème. Ainsi la parade du groupe des “Mardi Gras Indians” a également une origine historique douloureuse. Elle fut dénommée ainsi en hommage aux indiens qui ont assisté les noirs à échapper à l’esclavage.
 Mardi Gras 2014 se célèbrera le mardi 4 mars dans la ville de New Orleans.
http://www.mardigrasneworleans.com/
 
Le Carnaval au Caraïbes: ses principales composantes sont le calypso, steelpan et mas de jeu (mascarade). Dans la capitale historique de Port-of-Spain, Trinidad, ces éléments sont harmonieusement structurés pour former un rituel concours de cinq jours. La genèse de ce Carnaval a été attribué aux nombreuses cultures de la Trinité et de leur interaction. Bien que l'influence africaine est prédominante, le Carnaval porte un thème dominant de l'unité, un élément central de la mythologie de cette culture unique. 

L'origine du Carnaval brésilien est européenne, à travers l'entrudo (du latin introitus, qui signifie entrée) qui marquait l'entrée dans le Carême. L'entrudo consiste à jeter de l'eau sur une autre personne, pratique remplacée aujourd'hui par les lancers de confettis. À la fin du XIXe siècle, les cordões (littéralement, les cordons) font leur apparition à Rio de Janeiro. Il s'agit de petits groupes qui déambulent dans les rues de la ville, tout en dansant et en jouant de la musique.  Ces cordões sont les ancêtres des écoles de samba modernes. La samba est au coeur du Carnaval de Rio. C'est elle qui lui confère son rythme, sa couleur, son essence. C'est pourquoi il existe de nombreuses écoles de samba au Brésil et que leur fonctionnement est très contrôlé et hiérarchisé. Il existe un classement de la meilleure à la moins bonne école qui s'apparente au principe du classement des clubs de football (ligue 1, ligue 2). Chaque école choisit un thème pour son défilé. Les thèmes abordés sont très divers (ex.: Amazonie, Bahia (régions du Brésil), histoire du Brésil, histoire de l'humanité, vision du futur, etc.) Ce thème sert de fil conducteur au défilé. L'organisation interne d'une école de samba est tournée tout entière vers la production d'un spectacle complet pour le prochain Carnaval, mais en pratique, elle peut assurer des missions sociales (assistance aux plus démunis, éducation populaire, emplois dans divers domaines liés à la production de costumes, de chars et d'instruments). Les Carnavals les plus connus du Brésil sont ceux de São Paulo, de Recife, de Salvador de Bahia et bien évidemment celui de Rio de Janeiro.
http://www.Carnaval-de-rio.fr/

Dernière mise à jour