Mise en ligne de contenu supplémentaire sur le portail www.eluxemburgensia.lu

La Bibliothèque nationale de Luxembourg (BnL) invite le public à découvrir quatre nouvelles parutions luxembourgeoises qu’elle a numérisées et mises en ligne sur le portail eluxemburgensia.lu. La BnL a numérisé à partir de fonds propres et de fonds de journaux gracieusement mis à disposition par les Archives Nationales, le Grand Séminaire – Centre Jean XXIII et la commune de Grevenmacher. La BnL tient à remercier ses partenaires. Les quatre titres mis en ligne maintenant viennent compléter les 13 titres de périodiques déjà accessibles en texte intégral.

Les publications qui viennent d’être mises en ligne sont :

L’action féminine. Monatsschrift für die Interessen der Frau | Organ der Lux. Landes-Frauenvereinigung

L’Action Féminine (1927-1940) est l’organe homonyme de l’organisation féminine luxembourgeoise « Action féminine » fondée en 1925. Le mensuel a été édité par Cathérine Schleimer-Kill (1884-1973). En 1928, elle a été élue au conseil communal d’Esch-sur-Alzette à la tête d’une liste composée exclusivement de femmes.

Diekircher Wochenblatt

L'histoire du Diekircher Wochenblatt et de ses changements de titres successifs est intrinsèquement liée à l'histoire des imprimeurs Schroell de Diekirch. Le 3 mars 1837, Joseph-Antoine Schroell (1798-1865) fonda le Wochenblatt für Bürger und Landleute, premier journal de "province" du Grand-Duché de Luxembourg qui changea de titre fin 1837 en Diekircher Wochenblatt et le maintiendra jusqu’en 1849. Par la suite Der Wächter an der Sauer parut de janvier 1849 à décembre 1857, avant d'être remplacé temporairement par Der Telegraph (2 janvier 1858 au 3 octobre 1860) pour des raisons politiques. Le 6 octobre 1860, la publication reprend le titre Der Wächter an der Sauer et ce jusqu'au 21 février 1869. Par la suite, la publication se nomma Der Volksfreund jusqu'en 1877, puis Der Landwirth sous l'imprimeur Justin Schroell, paraissant jusqu'en 1940.

La BnL ne dispose malheureusement pas des numéros du Diekircher Wochenblatt des années 1837 à 1840 et n’a donc pas pu les numériser. Les deux titres Wächter an der Sauer et Der Telegraph sont déjà numérisés et accessibles en ligne depuis juin 2012. Le titre successeur, Der Volksfreund, sera mis en ligne en 2015 et le dernier titre, Der Landwirth, fait aussi partie du programme de numérisation de la BnL et sera traité ultérieurement.

Komm mit mir!

En 1884, Karl Mersch (1856-1884) fut le fondateur et le rédacteur du premier journal pour enfants luxembourgeois, Komm mit mir! Il l’alimenta avec des articles adaptés aux différentes saisons. La publication connut une fin prématurée avec la mort de son fondateur.

Luxemburger Zeitung (1844-1845)

Le journal a été édité au Luxembourg entre 1844 et 1845 pour contourner la censure prussienne par Ernest Grégoire et F. Zucker. Il s’adressait en premier lieu à un public allemand.

Qu’est-ce que « eluxemburgensia »?

Le portail www.eluxemburgensia.lu, lancé en 2009, fait suite au premier volet de numérisation du patrimoine imprimé luxembourgeois par la Bibliothèque nationale (2002-2008). L’utilisateur y trouve à la fois des journaux tels que le Tageblatt et le Luxemburger Wort jusqu’aux éditions de 1950, d’Lëtzebuerger Land jusqu’aux éditions de 2007, des revues numérisées tout comme des cartes postales anciennes et plusieurs ouvrages de références. La numérisation de titres supplémentaires, de périodiques et de livres, est en cours et sera réalisée dans le cadre d’un programme pluriannuel. www.eluxemburgensia.lu permet d’accéder gratuitement, à distance via Internet, au plein texte de ces documents. Les utilisateurs de la tablette iPad peuvent télécharger sur iTunes, l’application “BnL elux” garantissant une plus grande facilité d’utilisation. Les contenus numérisés du portail eluxemburgensia.lu sont aussi recherchables via le moteur de recherche a-z.lu conçu pour permettre des recherches fédérées dans l’ensemble des bases de données de la BnL et du réseau de bibliothèques bibnet.lu.

Pourquoi la BnL numérise-t-elle les périodiques luxembourgeois?

La Bibliothèque nationale, conformément à ses missions légales définies par la loi du 25 juin 2004 portant réorganisation des instituts culturels de l’Etat (Art. 9, 10 et 11) collecte et conserve l’ensemble des publications luxembourgeoises et a pour mission de garantir l’accès du plus grand nombre à ses collections y compris par la consultation à distance, en utilisant les technologies les plus modernes de transmission de données. Son programme de numérisation de masse du patrimoine national s’inscrit précisément dans cette perspective et dans le contexte des objectifs de l’Union européenne visant à rendre accessible en ligne le patrimoine culturel et intellectuel de l’Europe. Par la numérisation et la mise en ligne des périodiques luxembourgeois, la BnL répond à une demande qui provient à la fois du grand public et du monde de la recherche. La numérisation de masse et la mise en ligne permet de rendre le patrimoine national écrit plus visible et plus facilement accessible, tout en garantissant la conservation optimale des originaux fragilisés par leur âge et/ou leur utilisation fréquente.

Appel au public

Les collections anciennes de revues et de journaux luxembourgeois conservées par la Bibliothèque nationale présentent des lacunes pour un certain nombre de titres. Par ailleurs, certains exemplaires sont en mauvais état. Voilà pourquoi la Bibliothèque nationale a lancé un appel à contribution au public afin de l’aider à combler ces lacunes. Cet appel est toujours en cours. Une liste non exhaustive des titres et numéros de journaux faisant actuellement défaut est consultable sur www.eluxemburgensia.lu dans la rubrique «contribuer ».

Contact :
Yves Maurer, responsable numérisation
yves.maurer@bnl.etat.lu
Tél. : +352 26 09 59 - 207
Dernière mise à jour