Coups de coeur

30 résultat(s) trouvé(s) Voir en premier:
    • Sélection non luxembourgeoise

    « Marinella et Alessandra se retrouvent dans l'appartement de leur père qui vient de mourir, un lieu de souvenirs, celui de leur enfance. L'une vit une situation précaire, l'autre est bien plus affirmée. L'une est prête à fouiller leur passé avec minutie, l'autre a juré de se taire ; mais, quand les mots déchirent le silence, la gamme des sentiments mis à nu est riche, entre désenchantement et rancoeur, amour et commisération... Et l'apparition soudaine de la voisine de palier, détentrice de bien des secrets, changera une nouvelle fois la donne.»

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Driven by a relentless obsession to translate this rather immaterial subject into images, Paolo Woods and Gabriele Galimberti have spent over two years travelling to the offshore centres that embody tax avoidance, secrecy, offshore banking and extreme wealth. Their photographs reveal a world of exploitation and privilege that distorts the financial markets and benefits those that already have the most. The book is presented as if it were an annual report and the accompanying text by author Nicholas Shaxson presents a clear insight into how these tax havens feed into the global economy and how they impact not only on the world of business but also on our everyday lives. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Dans ce livre où l’aventure se double d’un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie entière, d’homme autant que d’écrivain, découle de cet instant miraculeux. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Author and technologist Nicholas Negroponte has declared that printed books are in danger of disappearing; according to his predictions, the last printed book will appear sometime in the spring of 2016. This copy might well make its appearance tucked away in a backpack and taken aboard a subway to read. This is the premise of The Last Book, the latest body of work by Amsterdam-based photographer Reinier Gerritsen. The worldand the wordis in the process of becoming less and less dependent on paper. Our reading habits, especially as they occur in public spaces, are subtly shifting each day. Gerritsen has taken up the current plethora of books and their readers on New York Citys subways, an indicator of the still-robust nature of public readership, in the face of its ostensible decline. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Choucha : un camp de réfugiés situé en Tunisie, à 5 kilomètres du poste-frontière avec la Libye et à une vingtaine de kilomètres de la ville de Ben Guerdane. Créé en février 2011, plusieurs centaines de milliers de réfugiés y transitent durant la guerre civile libyenne et les attaques de l’Otan. Comment montrer l’hostilité du lieu, de son abandon et de la perte d’identité? Les « rejets », l’asile, l’attente, la mal-bouffe, le climat, l’insécurité… et les médias qui ne viennent plus. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    “In 2006, Ben S. Bernanke was appointed chair of the Federal Reserve, capping a meteoric trajectory from a rural South Carolina childhood to professorships at Stanford and Princeton, to public service in Washington's halls of power. There would be no time to celebrate, however-the burst of the housing bubble in 2007 set off a domino effect that would bring the global financial system to the brink of meltdown. In The Courage to Act, Ben Bernanke pulls back the curtain on the tireless and ultimately successful efforts to prevent a mass economic failure. Working with two U.S. presidents and two Treasury secretaries, Dr. Bernanke and his colleagues used every Fed capability, no matter how arcane, to keep the U.S. economy afloat.”

    • Sélection non luxembourgeoise

    “After billions of dollars and fifty years of effort, researchers are finally cracking the code on artificial intelligence. As society stands on the cusp of unprecedented change, Jerry Kaplan unpacks the latest advances in robotics, machine learning, and perception powering systems that rival or exceed human capabilities. Driverless cars, robotic helpers, and intelligent agents that promote our interests have the potential to usher in a new age of affluence and leisure - but as Kaplan warns, the transition may be protracted and brutal unless we address the two great scourges of the modern developed world: volatile labor markets and income inequality. He proposes innovative, free-market adjustments to our economic system and social policies to avoid an extended period of social turmoil.”

    • Sélection non luxembourgeoise

    Dans l’imaginaire européen, l’Orient est un mythe : passions, mystères, magie des couleurs, combats héroïques, musique, faune et flore merveilleuses... Berceau de la civilisation occidentale, les contrées du Levant n’en exercèrent que plus de fascination auprès des Européens. Dès le XVIIIe siècle, les artistes, dont la curiosité était attisée par le développement des échanges diplomatiques et commerciaux avec ce nouveau lointain, s’emparèrent de ses thématiques. Le mouvement orientaliste investit tous les genres picturaux.

    • Sélection non luxembourgeoise

    « L’écrivain Alberto Moravia (1907-1990) et le metteur en scène Andréa Andermann ont été compagnons de voyage durant plus de vingt ans (de 1968 à 1990) dans les régions les plus reculées de la Mongolie, de l’Afrique et du Yemen. Les textes inédits du premier, qui comprennent les seuls poèmes qu’il ait jamais écrits, composent, avec les images du second, une œuvre puissamment originale à laquelle ils ont travaillé à quatre mains du vivant de l’écrivain. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « In 1950, a young doctor called Norton Perina signs on with the anthropologist Paul Tallent for an expedition to the remote Micronesian island of Ivu'ivu in search of a rumoured lost tribe. They succeed, finding not only that tribe but also a group of forest dwellers they dub 'The Dreamers', who turn out to be fantastically long-lived but progressively more senile. Perina suspects the source of their longevity is a hard-to-find turtle; unable to resist the possibility of eternal life, he kills one and smuggles some meat back to the States. He scientifically proves his thesis, earning worldwide fame and the Nobel Prize, but he soon discovers that its miraculous property comes at a terrible price... »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Available for the first time in one volume, the two parts of Tony Kushner's masterpiece together constitute the finest drama of our time, speaking to us of an entire era of life and death as no other play within memory. Part One of Angels in America, subtitled Millennium Approaches, erupted on to the stage of the National Theatre in January 1992. Part Two, Perestroika, followed in November 1993. Since then Angels in America has become one of the most studied American plays. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Le volume rassemble des contributions analysant les perspectives théoriques ouvertes par Mireille Calle-Gruber sur des auteurs comme Claude Simon, Philippe Lacoue-Labarthe ou Assia Djebar, des articles examinant les oeuvres de fiction de Mireille Calle-Gruber, des textes inédits d’auteurs tels que Michel Butor ou Pascal Quignard ainsi que des témoignages d’anciens étudiants. L’ouvrage rend ainsi compte de l’important rayonnement du travail scientifique et littéraire de Mireille Calle-Gruber. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Le Brésil de la seconde moitié du XXe siècle est un pays en pleine transformation. Tout se modernise de façon vertigineuse et contradictoire. Modernités. Photographie brésilienne (1940-1964) réunit quatre témoins majeurs de cette période allant de la Deuxième Guerre mondiale au coup d'Etat de 1964. Quatre photographes d'exception – un Brésilien, un Français, un Hongrois et un Allemand –, captent les paysages et les gens, les monuments et les chantiers, la fête et le travail, l'ancien et le nouveau. Chacun, dans sa propre veine humaine et stylistique, est le protagoniste d'une vraie aventure de la sensibilité, d'une quête de l'âme d'un pays qui se dévoile et se dérobe face à l'objectif. »

    • Sélection de la Médiathèque

    Luc Bondy plonge dans la cascade des surprises amoureuses de Marivaux pour explorer avec fascination le labyrinthe des relations humaines. Marivaux et Bondy ont en commun le goût immodéré du voyage. Non pas celui qui conduirait vers des rivages vierges, mais celui qui explore l’univers si complexe des relations humaines. La pièce s’ouvre par les soupirs d’une dame affligée. La Marquise est veuve depuis peu : « Il n’y a plus de consolation pour moi » affirme-t-elle à sa domestique effarée. Comme par un fait exprès, Le Chevalier a aussi perdu son amour. Angélique, recluse au couvent pour empêcher un mariage forcé, ne sera jamais sienne et l’honnête homme entend « se confiner dans le fond de sa province, pour y finir une vie qui lui est à charge ». Mis en présence l’un de l’autre pour un motif quasi anodin, les deux êtres se découvrent, « reconnaissent » leur douleur. Et là, très exactement, surgit une question qui semble avoir passionné Marivaux: comment naît l’amour?

    • Sélection de la Médiathèque

    Dem Regisseur Luc Bondy gelang nun in seiner "Lear"-Inszenierung am Burgtheater das grandiose Kunststück, das schwarz schillernde Drama vom ewigen Jammer der menschlichen Kreatur wie ein seltsam fernes und gerade dadurch unheimlich nahes, uns arg betreffendes Märchenbuch aufzublättern. Leichthändig wendet er die schwerlastenden Seiten, entdeckt das Gran Süße im Galligen, im Blöden Komisches, im blutspritzend Brutalen das Groteske, im rasenden Irrsinn Hellsichtiges und im tiefsten Aberwitz das alltäglich Absurde. Jene unergründliche Vielbödigkeit macht diese unglaubliche Tragödie so glaubhaft. Macht sie zu einer Komödie des Menschseins. Freilich gelänge dieses Theaterwunder nicht ohne das sagenhafte Ensemble. Und gleich gar nicht ohne Gert Voss als Lear. Dieser Voss in seinem schlabbernden alten Glitzerrock und der weit sich bauschenden weißen Bluse ist wie eine im Sturm des Lebens so grotesk wie hymnisch wehende Flagge des Wahns wie der Weisheit.

    • Sélection de la Médiathèque

    Luc Bondy strich in seiner Inszenierung am Pariser Théâtre du Châtelet diesen Aspekt mit erfinderischen Regieeinfällen besonders anschaulich und plakativ heraus. Der gebürtige Züricher, der sich bei den Festspielen in Salzburg, an der Berliner Schaubühne und mit Opernarbeiten wie Lulu und Wozzeck einen Namen gemacht hat, ließ damals seine Akteure den Konflikt zwischen Liebessehnsucht und Liebesentzug in einem stilsicher und geschmackvoll eingerichteten Ambiente austragen. Kostümdesignerin Moidele Bickel und Bühnenbildner Gilles Aillaud haben dafür ein klares Konzept mit strengen, aber wunderschönen Farben und Formen entworfen. Mithilfe des Orchestre de Paris hat eine renommierte Riege internationaler Stars diese zu Recht hochgelobte Aufführung mit ihrer Sangeskunst veredelt. Robert Alagna, der sein Debüt in La Traviata gab und seither in vielen wunderbaren Produktionen zu sehen war, überzeugte in der Titelrolle sowohl stimmlich als auch schauspielerisch. Die begnadete Karita Mattila aus Finnland meisterte in der Figur der Elisabeth de Valois komplizierteste Passagen scheinbar mühelos und legte viel Hingabe in ihre Partie. Die stets verlässliche Waltraud Meier, bekannt vor allem als Wagner-Sängerin, zeigte als Prinzessin Eboli einmal mehr, dass sie mit Fug und Recht zur Elite der europäischen Klassik-Interpretinnen gerechnet wird. Was für ein grandioser Opernabend!

    • Sélection de la Médiathèque

    Le grand metteur en scène Luc Bondy, directeur du théâtre de l'Odéon à Paris, est décédé à l'âge de 67 ans le 28 novembre. Né à Zürich en 1948, il avait remplacé Olivier Py à la tête du théâtre de l'Odéon, avec la volonté d'y présenter un "théâtre européen" et "tourné vers l'avenir". Le remplacement d'Olivier Py avait suscité à l'époque une vive controverse, qui s'était apaisée au vu du bilan artistique de Luc Bondy à l'Odéon et avec la nomination d'Olivier Py au Festival d'Avignon. Luc Bondy, qui était très apprécié des acteurs, avait monté ces dernières saisons plusieurs pièces qui ont été des succès comme Les Fausses confidences avec Isabelle Huppert, Ivanov et Tartuffe.

    • Sélection non luxembourgeoise

    « Le cerveau humain est aussi malléable que l'argile, non seulement pendant la petite enfance, comme on le sait depuis longtemps, mais aussi lorsqu'on atteint la vieillesse. Norman Doidge, psychiatre canadien et scientifique reconnu, relate le travail des plus grands chercheurs, leurs découvertes et les guérisons qu'ils ont obtenues. Vous y découvrirez comment un homme, victime d'une attaque cérébrale, a pu regagner la totalité de ses facultés intellectuelles ou comment une femme, qui ne pouvait plus se tenir debout, a retrouvé l'équilibre... Il est fascinant de découvrir à quel point le cerveau est capable de compenser par lui-même les déficiences et les lésions, de se réparer, mais aussi de se développer et de s'améliorer. »

    • Sélection non luxembourgeoise

    "Etwa 10 Prozent der deutschen Bevölkerung zwischen 16 und 40 Jahren trägt mindestens eine Tätowierung. Tobias Lobstädt untersucht die Bedeutung des Selbstwertgefühls und seiner narzisstischen Erhaltungsmechanismen. Beschrieben werden körperliche Gestaltungstechniken des Selbst, die sich auf den urbanen Bühnen und im Spiegel des Gegenübers abzeichnen oder durch internalisierte Objekte zur Selbstreflexion werden. Der Autor erarbeitet, in welcher Weise sich diese Verfahren auf der sozialen Körperoberfläche abzeichnen und welche psychischen Funktionen Tätowierungen für ihre TrägerInnen erfüllen. Die Thesen prüft er in über 20 Interviews mit jungen Erwachsenen und wertet sie durch die dokumentarische Methode aus. Eine Medienanalyse der letzten 10 Jahre ergänzt und beschreibt eine jugendkulturelle Ausdrucksform, die für die Nachmoderne kennzeichnend ist.“

    • Sélection de la Médiathèque

    Documentary that examines the lives of seven unique New Yorkers aged 62 to 95 whose eclectic personal style and vital spirit have guided their approach to aging. From a glamorous 81-year-old dancer from the legendary Apollo theater, to an 80-year-old owner of a storied boutique on the Upper West Side with a penchant for over-the-top accessories, to a 93-year-old West Village artist known for her colorful ensembles and iconic red eyelashes crafted from her own hair, these ladies offer their own unique perspective on overcoming life's obstacles with style and grace, proving that age is merely a state a mind.

  1. 1
  2. 2
  3. Page suivante