Je n'ai qu'une langue, ce n'est pas la mienne : des écrivains à l'épreuve

« Suffit-il d'écrire dans la langue de Molière pour être reconnu comme un "écrivain français" ? Retraçant les carrières de cinq écrivains algériens de langue française, l'auteure révèle qu'en plus de devoir affronter de multiples épreuves, la reconnaissance littéraire accordée aux écrivains étrangers est rarement pleine et entière. Des critères extra-littéraires entrent largement en compte.»

Réservation en ligne
Dernière mise à jour